Apostolats

Les Brebis de Jésus… à la suite de Jésus Bon Pasteur

Les Brebis de Jésus c’est l’évangélisation adapté aux enfants. Ce mouvement ecclésial prend sa vie, son souffle dans le Cœur de Jésus, Bon Pasteur.

« Je suis venu pour que les brebis aient la vie et l’aient en abondance. Je suis le bon pasteur, le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10,10-11).

Le mouvement, fondé à Québec au Canada en 1985, par une sœur qui cherchait comment aider les enfants dispersés dans la rue, Sr. Jocelyne Huot, a son charisme et sa pédagogie propre pour former des disciples à la suite de Jésus.

Dans notre Foyer, après notre troisième exil, en 2000, Vestine a commencé ce mouvement ici sur notre colline. Chaque année le nombre augmente de façon qu’aujourd’hui, il y a deux groupes de près de deux cents enfants : un groupe propre pour les petits, un autre pour les jeunes (secondaire I à VI) qui deviennent pastoureaux et petits pasteurs. Ils se réunissent chaque dimanche et apprennent à lire et à vivre l’Évangile dans leur vie de chaque jour pour suivre Jésus Bon Pasteur. Les fruits de cette catéchèse sont multiples et les parents en témoignent. Quatre d’entre nous sont engagés dans cet apostolat.

Les bâtisseurs de la paix… à la suite de Jésus Prince de la paix

C’est un groupe de jeunes et d’enfants qui apprennent à créer des ponts pour la paix au cœur des différences à travers l’écoute de la parole de Dieu, et en posant des actes de miséricorde.

Ils sont 250, enfants et jeunes adolescents, à venir tous les samedis pour la formation. En s’attachant à « Jésus Prince de la Paix », ils deviennent des ponts pour la paix avec leurs parents, leurs voisins, leurs camarades. Ils vont visiter les malades à domicile et aider les pauvres, même s’ils sont eux-mêmes pauvres. Une fois par an la communauté leur offre une journée de récollection.

Leurs parents disent que c’est une grande aide que nous leur apportons dans l’éducation de leurs jeunes aux valeurs.

Le groupe est né en 2003. D’où est venue l’idée ? Après les événements de 1994, notre communauté du Foyer a posé un regard sur le monde, sur notre pays. Nous nous sommes rendu compte combien les différences pouvaient être source de haine. Mal vécues, elles ont engendré le génocide. Une formation pour la paix était nécessaire. Avec l’appui de l’Institut de Formation Humaine Intégrale de Montréal, nous avons commencé en 1997 à aider des enfants et des jeunes à devenir bâtisseur de ponts pour la paix au-delà des différences, même dans les situations conflictuelles.

Le groupe de la Miséricorde Divine… à la suite de Jésus miséricordieux

C’est un groupe d’une centaine de jeunes, d’adultes, de personnes plus âgées, avec parfois des enfants. Souvent ils arrivent fatigués après le travail aux champs mais ils veulent prendre un temps pour le Seigneur et vivre la spiritualité de sainte Faustine. JÉSUS, J’AI CONFIANCE EN TOI!

Chaque vendredi, nous les rejoignons à la chapelle de Jésus Miséricordieux pour prier avec eux le chapelet de la miséricorde, partagé un temps d’adoration, de louange ou faire le chemin de croix. Pendant ce temps, le père confesse. L’après-midi se termine par un temps de catéchèse. Ce groupe est très fidèle. Ce groupe essaye de pratique les œuvres de miséricorde envers leur entourage, : visiter les malades et les accompagner, visiter les pauvres, prier pour les âmes du purgatoire en demandant les messes pour elles, faire un pèlerinage une fois par an à Ruhango ou à Kibeho pour favoriser leur vie de prière.

Action familiale… à la suite de la Sainte Famille de Nazareth

Le projet de l’Action Familiale au Foyer de Charité de Remera s’enracine dans l’appel au respect de la vie. La méthode naturelle de régulation des naissances est la seule méthode encouragée par l’Église Catholique parce qu’elle peut apporter une solution au problème de surpopulation, tout en respectant la femme et l’amour conjugal. Elle  se fonde sur l’amour et le respect mutuel des conjoints.

Les enseignements et l’accompagnement sont donnés par un membre du Foyer deux jours par semaine. Chaque année, au moins 30 couples sont autonomes, ils témoignent auprès des autres couples.

L’aide à la scolarité des élèves pauvres… à la suite de Jésus pauvre

Dès le début du Foyer, grâce aux bienfaiteurs, nous soutenons matériellement des élèves pauvres des écoles secondaires. Beaucoup sont obligés d’arrêter faute de moyens financiers. Pendant les vacances ceux qui sont proches viennent nous aider.

L’école : Maternelle, Primaire, Secondaire

A 15 minutes du Foyer de Charité il y a une école dont Donata, membre du Foyer est directrice, plus de 3000 enfants et jeunes y sont scolarisés. Chaque année, les troisièmes secondaire viennent au Foyer pour une récollection ainsi que pour une formation spirituelle et humaine.